La basilique de Sainte Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, achevée en 1532 est le plus important édifice religieux de style gothique bâti en Provence. Elle est classée sur la liste des monuments historiques de 1840. Selon la tradition, Marie-Madeleine (ou Marie de Béthanie, sœur de Marthe et de Lazare) fuyant les persécutions d'Hérode, aurait trouvé refuge en Provence en compagnie de son frère et de sa sœur2. Après avoir débarqué aux Saintes-Maries-de-la-Mer, elle aurait occupé pendant trente ans une grotte du massif de la Sainte-Baume pendant qu'elle évangélisait la Provence. À sa mort, elle aurait été ensevelie à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Devenu célèbre son tombeau qui se serait trouvé dans la crypte actuelle de la basilique, Histoire du Couvent Royal : C'est dès le Ve siècle que les Cassianites de Saint-Victor fondent dans la vallée marécageuse de Saint-Maximin un premier monastère sous la protection du "Castrum Rhodani". Les bénédictins les remplacèrent, mais ils furent expulsés pour laisser la place aux Dominicains lors de l'invention des reliques de Marie-Madeleine. C'est alors que le couvent que l'on voit aujourd'hui fut construit, en même temps que la basilique. Il était prévu pour accueillir jusqu'à cent moines, ce qui explique la taille des locaux. Les différents bâtiments monastiques sont agencés autour d'un vaste cloître de quarante e un mètres de côté En 1859, le père Lacordaire racheta le couvent et le restaura; il reconstruisit l'aile ouest qui porte aujourd'hui son nom. Le couvent se repeupla, mais après plusieurs interruptions, les moines le quittèrent définitivement pour Toulouse en 1957.
Total hits: 1829961
Most recent 10 minutes hits: 13
Current hour hits: 73
Yesterday hits: 1051
Last 24 hours visitors: 61
Current hour visitors: 26
Recent guest(s): 5